EBM-MASA

douleurs articulaire

Les douleurs articulaires peuvent provoquer une gêne importante et vous empêcher de pratiquer de nombreuses activités.

La plupart des douleurs articulaires sont temporaires ou mineures et disparaissent d’elles-mêmes, mais elles peuvent parfois être le signe d’un problème de santé plus grave.

Afin de rester actif et indépendant, il est essentiel de savoir ce qu’est une douleur articulaire, si elle est mineure ou plus grave, et comment la gérer.

Les causes des douleurs articulaires

Les douleurs articulaires peuvent être le signe de nombreuses pathologies différentes, allant de l’arthrose à l’un des nombreux types d’infections. Le type et la gravité des symptômes varient considérablement en fonction de la cause sous-jacente.

Les douleurs articulaires qui ne disparaissent pas ou qui s’aggravent doivent être évaluées par un médecin. Les causes des problèmes articulaires sont généralement divisées en deux catégories : les douleurs articulaires aiguës et les douleurs articulaires chroniques.

Les douleurs aiguës sont causées par un traumatisme, des maladies telles que la grippe ou la goutte, des problèmes articulaires causés par un éperon osseux ou une tendinite.

Les douleurs articulaires chroniques sont les plus souvent dues à l’arthrose, qui est l’usure naturelle du cartilage due à l’âge, à l’obésité ou à un traumatisme.

Quels sont les symptômes des douleurs articulaires ?

Les symptômes des douleurs articulaires sont variés en fonction de leur cause.

  • L’ostéoarthrite, le type de maladie articulaire le plus courant, se produit lorsque la couche de cartilage qui amortit naturellement les chocs dans l’articulation s’use avec le temps.
  • L’arthrose se caractérise par une douleur au genou ou à la hanche qui s’aggrave généralement après une longue journée de marche et s’améliore après une thérapie par la chaleur et l’exercice.
  • L’arthrite, qui peut être causée par une blessure, est beaucoup plus douloureuse tout au long de la journée que l’arthrose et produit également des rougeurs, un gonflement des articulations, une raideur et une limitation de l’amplitude des mouvements.

Les complications des douleurs articulaires

L’une des plus grandes complications que peut entraîner toute atteinte articulaire est une perte de mobilité, ce qui est souvent le cas chez les patients qui souffrent de douleurs articulaires.

Les complications des douleurs articulaires dépendent de plusieurs facteurs. Lorsque l’articulation est touchée par une radiothérapie, ou si le dommage est dû à un traumatisme grave comme un accident de voiture, l’articulation peut devenir gonflée ou enflammée en raison de la dégradation des tissus.

Les plaquettes de coagulation du sang peuvent s’agglutiner à l’intérieur de l’articulation. Ces cellules endommagées peuvent ensuite passer dans la circulation sanguine et s’agglutiner dans d’autres parties du corps.

Cela peut provoquer une inflammation et un gonflement dans de nouvelles zones.

Traiter et soulager les douleurs articulaires

L’application de froid et de chaleur peut soulager la plupart des types de douleurs articulaires. Lorsque l’articulation est déplacée, elle provoque souvent une douleur désagréable qui s’aggrave pendant et après le mouvement, surtout si le dernier mouvement remonte à longtemps.

Le traitement idéal consiste à mettre l’articulation concernée au repos et à appliquer une source de froid (glace). Si cela ne soulage pas la douleur, quelques séances d’exercice sous contrôle médical peuvent être recommandées afin d’augmenter la circulation sanguine.

En cas d’articulation douloureuse, il est souvent conseillé de faire régulièrement des exercices, et notamment de les effectuer dans l’eau si des limitations articulaires ou d’autres conditions médicales rendent nécessaire de protéger les articulations d’un stress inutile. Afin de renforcer l’articulation blessée, toute activité peut être réalisée dans l’eau (par exemple, fléchir le genou en descendant dans un bac), pour autant qu’il n’y ait pas de contre-indications.

Le traitement des douleurs articulaires doit toujours être effectué sous la supervision d’un physiothérapeute. Il prescrira des exercices et un entraînement fonctionnel appropriés, ainsi que des informations sur la manière de prévenir ou de réduire le risque d’endommager davantage votre articulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page